La SOURCE de CARISA

šPartage de Coeur, d’ Esprit et d’Âme

Non-Anniversaire

Classé dans : Ma Poesie,Poesie Libre — 12 septembre, 2012 @ 1:08

 

Non-anniversaire

 

Puisque …

 

… Quarante années de non-mariage

Peut-être juste un beau mirage

On aurait dû être plus sages

Se réchauffer bien davantage

 

Pourquoi…

 

… Le coeur n’a pas su, ni voulu

Défier toutes les idées reçues

Souffler que rien ne nous est dû

Pourtant on y avait tant cru

 

Pourquoi…

 

… Le temps a laissé dépasser

Cet amour qu’on s’était juré

Deux petites filles- amour sont nées

Qui n’ont pas suffi  à sceller

 

Pourquoi… pas …

 

… Visé le rêve tant espéré

Insisté et sans se lasser

Compris  que tous ces conseillers

Cherchaient à déstabiliser !

 

Parce que…

 

… Ainsi est faite notre vie

On se délie de nos envies

On se lance d’autres défis

On croit que l’on a tout compris

 

Ainsi …

 

… L’humain cherche son âme-sœur

Il veut entendre battre son coeur

Qui frappe à n’importe quelle heure

A la porte d’autres douceurs…

 

 

Carisa (10.09.2012)

 

(divorcée depuis bien longtemps et petite pensée quand même pour ce quarantième anniversaire de mariage qui n’aura jamais lieu puisque …)

 

3 commentaires »

  1. patsy dit :

    Cela fait bien longtemps que je ne suis venue frapper à la porte de ta belle source… sans pour autant t’oublier…

    Ce non-anniversaire est un beau poème. Je pense sincèrement que l’on ne doit renier aucune de ses « vies ». Et je crois sincèrement aussi qu’un premier mariage laisse des traces indélébiles. Premiere force d’échec, malgré tout.
    C’est courageux de revenir ainsi en arrière avec la force de tout regarder bien en face et de se dire qu’il aurait peut-être fallu d peu..
    Bisous à toi douce carisa
    patsy

  2. carisasource dit :

    Merci à toi ma chère Patsy, fidèle tu viens sur mon blog et tu me donnes tes impressions, tu me laisses toujours de très gentils commentaires.

    Je crois que plus on avance en âge, plus on comprend de choses. Je me souviens quand ma maman disait : si jeunesse savait, si vieillesse pouvait. Je suis à moitié d’accord avec elle, car même si un soir d’il n’y a pas bien longtemps (la semaine dernière), je me suis prise à dire : Maintenant, je sais, il n’en demeure pas moins que je suis convaincue que je peux également.

    Je vais très souvent te rendre visite sur ton blog, mais depuis juin dernier, il n’y a rien de nouveau. J’aimerais bien te lire encore.

    Bisou et merci. Prends bien soin de toi

  3. patsy dit :

    Le croiras-tu ? Une deuxième fois en com sur ce poème qui me touche à chaque fois. Je ne rajoute rien d’autre, si ce n’est que je comprends et ressens toujours autant.
    Bisous
    Patsy

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Poesie et Autres |
Le blog du Club lecture de ... |
Les polars de Morize |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | houdaprintemps
| Cavru et son patrimoine bât...
| NIMPORTNAWAK